Le PCMath reçoit la médaille de Cristal du CNRS 2024

Récompenses/Nominations

Le Plan de Conservation Partagée des Périodiques Imprimés en Mathématiques (PCMath) a fêté ses 10 ans en 2023. Résultat d’une initiative souhaitée par l’Insmi et mis en place par le Réseau National des Bibliothèques de Mathématiques (RNBM) pour la communauté mathématique française, le PCMath reçoit en 2024 la médaille de Cristal du CNRS. Nathalie Granottier, coordinatrice du Comité Technique du PCMath, revient sur les principales avancées et défis du Plan depuis sa création.

Journée des adhérentes et adhérents du PCMath organisée le 03/04/2023 © PCMath

Pourriez-vous vous présenter ?

Je suis Nathalie Granottier, CNRS – Responsable de la Bibliothèque du Centre International de Rencontres Mathématiques (CIRM) et coordinatrice du Comité Technique du Plan de Conservation Partagée des Périodiques Imprimés en Mathématiques (PCMath).

Qu’est-ce que le PCMath, et pourquoi avez-vous rejoint ce programme ?

Plusieurs facteurs ont motivé mon adhésion à cette initiative. Tout d'abord, l'émergence des périodiques électroniques a entraîné une augmentation significative des tarifs, mettant ainsi une pression financière sur les budgets déjà limités. Face à cette réalité, il était évident que de nombreuses bibliothèques prenaient des décisions de désabonnement par défaut pour pallier cette situation pressante. Un second point d’inquiétude, c'était l'observation croissante de bibliothèques se désabonnant massivement des petits éditeurs associatifs et académiques au profit des gros éditeurs et de leurs big deals. Cette tendance risquait de marginaliser davantage les petits éditeurs, pourtant essentiels à la diversité et à la richesse de la littérature mathématique. Il était crucial d'agir avant que cette situation ne devienne irréversible, afin de garantir l'accès aux ressources documentaires actuelles et passées pour les générations futures.

Enfin, nous subissions la désaffection croissante des lieux bibliothèques et la pression grandissante de toute part sur nos espaces physiques. Pour attirer à nouveau le public et repenser les aménagements, il était nécessaire de libérer de l'espace, ce qui était difficile à réaliser alors que le volume de publications augmentait de façon exponentielle.
Nathalie Granottier

Face à ces défis, il me semblait évident que la collaboration et la mise en place d'une stratégie collective de conservation devenaient essentielles. J'avais entendu parler des plans de conservation régionaux pour sauvegarder la presse quotidienne, et il m'a semblé naturel d'appliquer un modèle similaire dans le domaine des mathématiques. En unissant nos efforts au sein du PCMath, nous pouvions mieux anticiper les défis à venir et œuvrer ensemble pour préserver les ressources indispensables pour le futur.

Le plan de conservation PCMath a fêté ses 10 ans en 2023. Quelles ont été les principales avancées du plan depuis sa création ?

Depuis sa création en 2013, le PCMath a réalisé des avancées significatives qui témoignent de son engagement en faveur de la préservation et la valorisation des périodiques mathématiques. Voici un aperçu des principales réalisations et chiffres clés :

1. Expansion du corpus

La première phase test lancée en 2013 comprenait un corpus de 79 titres. En dix ans, ce corpus a considérablement augmenté pour atteindre 1381 titres qui constituent presque le corpus idéal sélectionné par les mathématiciennes et mathématiciens. Il reste encore quelques titres à traiter.

2. Croissance du réseau

Le PCMath a réussi à mobiliser un réseau dynamique de bibliothèques participantes. Initialement composé de 20 bibliothèques, ce réseau compte désormais 37 institutions engagées dans la préservation des périodiques mathématiques.

3. Qualité du signalement

Savoir qui conserve quoi est essentiel pour rendre visibles et utilisables les collections, c’est pour cette raison que nous avons fait de la qualité du signalement un engagement central. Pendant cette décennie, le PCMath a consacré des efforts significatifs à améliorer la qualité du signalement bibliographique de son corpus. Toutes les bibliothèques participantes au plan ont réalisé un travail considérable, caractérisé par sa précision, sa technicité et sa minutie, afin de corriger et de mettre à jour le signalement de leurs collections dans les catalogues nationaux : CFP et SUDOC. Le PCMath encourage activement ce travail à travers diverses initiatives pédagogiques, telles que la publication d'articles dans sa newsletter, la tenue de formations en visioconférence ou lors de la Journée des adhérents (JDA), ainsi que l'envoi de fichiers pour aider à repérer et corriger les erreurs. De plus, le PCMath soutient ce processus en finançant des contrats à durée déterminée (CDD) pour renforcer les équipes engagées dans cette tâche essentielle.

4. Développement d'outils

Le PCMath s'est doté d'outils essentiels pour atteindre ses objectifs. Il a notamment contribué au développement du Catalogue Fusionné des Périodiques (CFP), devenu une référence pour la gestion des collections périodiques mathématiques. Cet outil est reconnu comme innovant et sert de modèle pour le développement d’outils nationaux.

5. Formation et communication

Le PCMath organise régulièrement des journées d’information et de formation (journée des adhérentes et adhérents) pour les bibliothèques adhérentes, favorisant ainsi l'échange de bonnes pratiques et le renforcement des compétences techniques. De plus, la diffusion régulière d'une newsletter permet une communication efficace au sein de la communauté. Cette année, pour ses 10 ans, le plan s’est doté d’un nouveau logo et a fêté dignement cet anniversaire en conviant des pilotes d’autres plans à une table ronde très réussie sur les difficultés et perspectives des plans de conservation partagés.

6. Financement et soutien

Le PCMath a bénéficié d'un soutien financier important, notamment de la part du Centre Technique du Livre de l'Enseignement Supérieur (CTLES) à travers l'appel d'offres CollEx Persée. Au total, le plan a reçu un financement global de 282 279 euros, complété par un co-financement du Réseau National des Bibliothèques de Mathématiques (RNBM). Ces ressources ont été utilisées pour financer le fonctionnement du plan, des missions spécifiques, des contrats à durée déterminée, des opérations de sauvegarde et de reliure, bénéficiant ainsi à l'ensemble des bibliothèques participantes.

En résumé, le PCMath a su consolider son réseau, développer des outils pertinents, assurer la formation et la communication au sein de la communauté, tout en bénéficiant d'un soutien financier crucial pour mener à bien ses missions de préservation et de valorisation des périodiques mathématiques.
Nathalie Granottier

Quels seraient les objectifs du plan pour ces 10 prochaines années ?

Pour les dix prochaines années, le PCMath se fixe plusieurs objectifs et enjeux stratégiques afin de poursuivre efficacement sa mission de préservation et de valorisation des périodiques mathématiques :

1. Finaliser la sélection du corpus idéal de périodiques papiers mathématiques

L'un des objectifs principaux est de terminer la sélection des périodiques papiers mathématiques à conserver.

2. Renforcer la sécurisation du corpus existant

Il est essentiel d'accroître le nombre de titres sécurisés par 2 collections de référence (colref). La collection de référence est une collection (ou morceau de collection) sans lacune et complète sur la vie du périodique imprimé, conservée par un ou des pôles de conservation, identifiée dans le CFP pour bénéficier, au sein du plan, d’une attention prioritaire en matière de préservation et d’effort de conservation. Pour atteindre cet objectif, le plan prévoit d’élargir le nombre de bibliothèques adhérentes, d'aider les bibliothèques à signaler leurs collections, de procéder à des transferts et de financer la reliure des documents.

3. Qualité du signalement

Le plan continuera à se mobiliser pour améliorer la qualité des données de signalement des ressources. Ce travail est essentiel pour identifier, localiser correctement et précisément les collections. Ce travail sera particulièrement délicat pour les séminaires.

4. Élargir le réseau

Le PCMath vise à intégrer davantage de Services Communs de Documentation (SCD), comme c’est le cas à la Bibliothèque de l’Université de Poitiers.

5. Diversifier le corpus

Outre les périodiques, le plan souhaite élargir son champ d'action en incluant de nouveaux types de documents, tels que les séminaires, souvent considérés comme de la littérature grise. Un travail de repérage, d'identification et de conservation de ces documents est engagé. Une phase test sera lancée cet été avec les séminaires numérisés par Numdam.

6. Articuler la conservation pérenne du papier et de l’électronique

Face à l’augmentation du nombre d’éditeurs ne proposant plus de version papier, le PCMath réfléchit à la conservation pérenne des documents nativement électroniques. Cette réflexion inclut également la transition des périodiques existants en format papier et électronique, ainsi que les critères pour déterminer le moment où on pourrait éventuellement accepter que la conservation numérique prenne le relais de la conservation papier.

En résumé, les orientations du PCMath pour les années à venir visent à consolider et à étendre ses actions de préservation, tout en s'adaptant aux évolutions technologiques et en intégrant de nouveaux types de documents pour répondre aux besoins de la communauté mathématique.

Comment observez-vous l’application de ce plan de conservation dans votre bibliothèque (du CIRM) ?

Nous sommes positionnés actuellement comme pôle de conservation pour 163 titres, dont 73 sont labellisés colref. Nous apportons un soin particulier à ces collections. La première obligation est de maintenir le signalement des collections à jour dans le CFP et le Sudoc. Bien que le plan de conservation ne soit pas un plan d’acquisition partagée, nous faisons le maximum pour maintenir les abonnements des titres vivants pour lesquels nous sommes pôles de conservation. Nous priorisons le traitement de ces titres pour les trains de reliure. Nous essayons de combler les lacunes des titres pour lesquels nous sommes pôle de conservation et nous donnons aux pôles de conservation qui nous sollicitent les fascicules qui leur permettent de combler des lacunes. Nous avons également mis en place un système d'étiquetage sur les étagères pour faciliter la localisation physique des documents. Cela renforce la vigilance à l'égard de ces titres, et en cas d'urgence, permet une identification rapide des documents à sauvegarder en priorité. Nous nous appuyons sur le plan de conservation pour des opérations de désherbage qui ont permis de gagner de l’espace pour créer une salle de séminaire dans la bibliothèque ou réaménager des espaces de travail.

Journée des adhérentes et adhérents du PCMath organisée le 27/06/2024 ©PCMath

Le PCMath reçoit la médaille de Cristal du CNRS 2024

Retrouvez l'annonce officielle du CNRS ici. [lien en attente]