Publications du centre Mersenne - Annales de la Faculté des sciences de Toulouse

Vie des labos

Infrastructure publique d’édition au service de la communauté mise en œuvre par Mathdoc1, le Centre Mersenne offre l’accès aux lecteurs et lectrices à 21 journaux dont 14 en mathématiques (cf revues membres) que vous pouvez lire sans frais et dans lesquels, toujours sans frais, vous pouvez publier vos meilleurs travaux.

Le Centre Mersenne a demandé à ces journaux de se présenter et nous publions ces présentations.

  • 1. Unité d’appui et de recherche 5638 (CNRS et Université Grenoble Alpes)

Les Annales de la Faculté des sciences de Toulouse (AFST) sont une publication périodique internationale à comité de lecture, sous l'égide de l'Institut de matmatiques de Toulouse1 (IMT), avec le soutien du CNRS et de l'Université Paul Sabatier. Elles publient des articles de haut niveau ainsi que des survols, écrits en français ou en anglais, dans tous les domaines de la recherche mathématique.

Un peu d’histoire

 

Fondation et premiers pas

 

Le tome 1 des AFST paraît en 1887. Il s'agit d'une revue pluridisciplinaire impulsée par Paul Sabatier (prix Nobel de Chimie en 1912), avec l'aide de la ville de Toulouse et des départements de la Haute-Garonne et des Hautes Pyrénées, pour promouvoir la culture scientifique hors des cercles parisiens.

Les mathématiques sont prédominantes dans les premières années (sous l'impulsion de Stieltjes), avec des publications de Picard, Appell, Koenigs, Goursat, Painlevé, Hermite. Nous renvoyons à l'article de J.Cassinet (AFST 5e série, tome S10, 1989) pour des informations utiles sur les 25 premières années des AFST.

Voici quelques exemples de publications marquantes des premières décennies :

  • les bases de la théorie de Galois différentielle par E.Vessiot (1894) ;
  • la Géométrie non euclidienne par F.Klein (1897) ;
  • stabilité de  systèmes dynamiques par A.Liapunov (1904, 1907);
  • une série d'articles par H.Lebesgue (1909, 1921, 1922) ;
  • théorie des corps de nombres algébriques par D.Hilbert (1909-1911) ;
  • la (petite) thèse de J.Delsarte (1928), celle de L.Schwartz (1942).

La traduction d'articles majeurs était une idée originale à l'époque.

 

Deuxième partie du XXe siècle

 

On note un arrêt des publications entre 1967 et 1978 (les évènements de mai 68 et les conséquences de la loi Faure semblent avoir joué un rôle dans ce coup d'arrêt). Les AFST reprennent leurs publications en 1979, en un journal exclusivement mathématique (avec dans son premier tome des articles de Y.Choquet-Bruhat, J.-M.Coron, A.Lichnerowicz, etc).

La montée en puissance des AFST coïncide avec celle de l'IMT, sous l'impulsion des rédacteurs en chef successifs D.Bakry, M.Boileau, J.-P.Ramis, M.Ledoux, M.Spivakovsky et J.-P.Otal entre 1992 et 2015.

 

Les Annales de Toulouse aujourd'hui

V.Guedj est rédacteur en chef depuis 2015. Le comité éditorial a été renouvelé en 2020 pour un mandat de quatre ans, il contient 20 membres de renommée internationale, choisis pour leurs qualités scientifiques, leur complémentarité thématique et leur dynamisme.

 

Politique éditoriale

 

  • Les articles soumis sont évalués par un ou plusieurs rapporteurs ou rapporteuses, choisis pour leur expertise en absence de conflit d'intérêt ;
  • l'originalité et la qualité scientifique sont les critères principaux ;
  • les articles longs  sont bienvenus, sans limitation de taille ;
  • la revue étant généraliste, un effort de rédaction est attendu ;
  • le contenu des AFST est protégé par la licence CC BY 4.0 ;
  • les AFST adhèrent au code de bonnes pratiques du COPE.

 

Production scientifique

 

  • Les AFST publient chaque année un tome de 5 fascicules, soit entre vingt et trente articles pour un peu plus de mille pages ;
  • le temps moyen pour l'acceptation/rejet est d'environ 4 mois ;
  • un des fascicules est consacré à un évènement scientifique majeur (semestre thématique du Labex CIMI, conférence, etc.) ;
  • les récipiendaires de prix Fermat (créé en 1989) publient une contribution significative dans les AFST ;
  • le nombre et la qualité accrue des soumissions induisent un taux de rejet plus important actuellement.

 

Le libre accès diamant

 

Jusqu'en 2016, les AFST étaient en accès libre sur NUMDAM (ancêtre du Centre Mersenne) avec un mur mouvant et un embargo sur la partie récente accessible par abonnement.

Depuis janvier 2017 les AFST sont en libre accès électronique, sans aucun frais ni pour les auteurs, ni pour les lecteurs. Quelques dizaines d'exemplaires papiers sont imprimés pour archivage et échanges avec d'autres revues académiques.

On estime que le coût des AFST (hors travail bénévole d'évaluation par les pairs) est approximativement de 10 euros par page publiée, en nette diminution depuis la mise en commun de soutiens institutionnels.

 

Financements

 

Le CNRS fournit une subvention annuelle aux AFST. Il intervient aussi indirectement en finançant, avec l’Université Grenoble Alpes, le Centre Mersenne, qui héberge depuis 2018 le site web des AFST, assure la mise aux normes de la revue, ainsi que la diffusion, l’attribution d’identifiants DOI ou encore l'archivage pérenne via CLOCKSS.

L'Université Paul Sabatier (UPS) fournit une subvention annuelle aux AFST. Le secrétariat (3 demi-journées par semaine) est gracieusement dégagé d'un poste (UPS) permanent de la bibliothèque de Mathématiques et de Mécanique.

 

Le saviez-vous ?

La page web des AFST comporte une rubrique qui permet de découvrir un résultat marquant publié dans la revue. Nous souhaitons enrichir progressivement cette rubrique avec l'aide des membres du comité éditorial ou des lecteurs motivés qui le souhaitent. Le premier résultat (actuellement en ligne) concerne la fameuse constante de Bloch.

Voici, en primeur pour la lettre de l'INSMI, une deuxième contribution.

Laurent Schwartz publie la deuxième partie de sa thèse en 1942 dans les AFST.

Il s'agit d'une investigation méthodique de l'analyse de Fourier des fonctions générées par une suite d'exponentielles complexes. La première partie de la thèse concernait le cas des exponentielles réelles. Les deux parties seront rééditées ensemble en 1959.

Ces résultats fondamentaux sont devenus des outils de base de l'analyse harmonique, en particulier dans la théorie des séries de Dirichlet et celle des séries trigonométriques. Ils sont également intervenus récemment en théorie du contrôle (cf e.g. Glass, O., A complex-analytic approach to the problem of uniform controllability of a transport equation in the vanishing viscosity limit.  J. Funct. Anal. 258 (2010), no. 3, 852-868).

 

Des atouts pour la suite

À l'heure où de plus en plus d'auteures et auteurs sont sensibles aux pratiques vertueuses des journaux scientifiques, les Annales de Toulouse remplissent toutes les conditions pour devenir une des toutes meilleures revues généralistes de référence en mathématique sur la scène internationale.

La revue a vocation à publier dans tous les domaines de la recherche mathématique, des plus théoriques aux plus appliqués, avec pour seuls critères l'excellence et l'originalité, à l'instar de ce qui se pratique au sein de l'Institut de Mathématiques de Toulouse.

Le nombre et la qualité des articles soumis est en augmentation constante, les indicateurs bibliométriques également (à titre d'exemple, le Mathematical Citation Quotient Mathscinet de la revue a doublé en cinq ans, il est de 0,74 en 2019).

Revue historique (elle fait partie d'une vingtaine de revues créées au XIXe siècle encore en activité), académique, en accès ouvert diamant, elle est munie d'un comité éditorial dynamique de haut niveau.

afst

  • 1. Unité mixte de recherche 5219 (CNRS, Insa Toulouse, Université Toulouse Paul Sabatier)