Olivier SautChargé de mission

Après une thèse en mathématiques appliquées à l’optique quantique à l’INSA Toulouse, financée par le CEA, Olivier Saut a été recruté comme chargé de recherche au CNRS en 2006. Il s’est alors mis à travailler sur la modélisation mathématique en oncologie. Il est recruté directeur de recherche en section interdisciplinaire en 2015 et est affecté à l’Institut de Mathématiques de Bordeaux (UMR 5251).

Son activité de recherche est centrée sur la modélisation du cancer en vue des applications cliniques. Les objectifs sont par exemple d’améliorer le suivi des patients, d’évaluer le risque de rechute ou l’efficacité d’un traitement en s’aidant principalement de l’imagerie clinique. Les domaines mathématiques mobilisés sont nombreux : modélisation par équations aux dérivées partielles, calcul scientifique, assimilation de données ou apprentissage statistique.

Tous ces travaux nécessitent d’étroites collaborations avec des biologistes du cancer, des bio-physiciens et des médecins de diverses spécialités (radiologues, radiothérapeutes, oncologues, neuro-chirurgiens) d’organismes locaux (Institut Bergonié, CHU Bordeaux), nationaux (Institut Gustave Roussy, APHP) et internationaux (Humanitas Research Hospital Milan, UAB, USA) voire industrielles (Roche, Sophia Genetics). Olivier Saut s’implique aussi dans l’administration de la recherche hors de sa discipline d’origine en participant par exemple au comité de pilotage d’un LabEx d’imagerie médicale piloté par des médecins, ou en animant le groupe « Modèles et données » d’un consortium du Plan Cancer.