Un exemple de l’apport des mathématiques pour l’étude de l’environnement. Visualisation interactive des thèmes relatifs au changement climatique, Tweetoscope climatique.
Un exemple de l’apport des mathématiques pour l’étude de l’environnement. Visualisation interactive des thèmes relatifs au changement climatique, Tweetoscope climatique. © David CHAVALARIAS / Noé GAUMONT / Maziyar PANAHI / ISC-PIF / CAMS / CNRS Photothèque

Institut des mathématiques pour la planète Terre

Institutionnel Vie des labos

​L’Institut des mathématiques pour la planète Terre (IMPT) est un groupement d'intérêt scientifique « sans murs », à vocation nationale, destiné à fédérer les compétences scientifiques autour des mathématiques pour l'environnement.

Il a été créé le 20 mai 2021 par le CNRS, l’ENS de Lyon et les Universités Clermont Auvergne, Grenoble Alpes, Claude Bernard Lyon 1 et Savoie Mont Blanc. 

Il a vocation à fédérer les compétences autour de thématiques mathématiques pour l’humain et son interaction avec l’écosystème Terre via une approche pluridisciplinaire impliquant notamment l’écologie et l’environnement (INEE), la physique (INP) et les sciences de l’univers (INSU).

Il s’organisera autour de trois principaux axes :

  • le volet « Terre vivante »

  • le volet « Terre humaine »

  • et le volet « Terre fluide/solide »

La création d’un Institut des mathématiques pour la planète Terre est une des priorités affichées dans le dernier Contrat d’Objectifs et de Perfomance (COP) entre l’État et le CNRS.